webleads-tracker

Le plan de transition numérique dans le bâtiment

Généralisation de l'usage du numérique pour les entreprises du bâtiment

Sylvia Pinel, la ministre du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité, a lancé en décembre 2014 un programme d’action pour la qualité de la construction et la transition énergétique. Ce Pacte comprend notamment le Plan de transition numérique du bâtiment dont la présidence a été confiée à Bertrand Delcambre.

Les objectifs du plan de transition numérique

Le plan de transition numérique dans le bâtiment a été annoncé le 10 décembre par Sylvia Pinel en conseil des ministres. Sa création s’inclut dans le Pacte qui vise à construire et rénover plus de logements de meilleure qualité, notamment environnemental, et à moindre coût. Le plan, doté de 20 millions d’euros, a pour objectifs de « mobiliser et à accompagner la filière du bâtiment à prendre rapidement le virage du numérique en déployant des actions opérationnelles qui fédèrent les initiatives, capitalisent l’existant et créent les conditions d’un bénéfice partagé pour l’ensemble de la filière. »

Pour la mise en place de ce plan d’envergure, Bertrand Delcambre, ancien président du CSTB, a été nommé « ambassadeur du numérique dans le bâtiment » et présidera ce projet. Afin de mener à bien sa mission, il s’appuiera sur le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), opérateur technique identifié par les pouvoirs publics. L’équipe projet sera animée par Jérôme Mât, nommé directeur du Plan Transition Numérique dans le bâtiment.

Les mesures du rapport de Bertrand Delcambre

Dans le cadre de ce projet, Bertrand Delcambre a publié dès décembre 2014 un rapport permettant d’identifier les différentes mesures à mettre en place pour aider le secteur du bâtiment à généraliser l’usage du numérique. Il démontre que l’emploi des outils numériques constitue des pistes concrètes pour répondre aux objectifs du Plan.

Inspiré de ce rapport, le Plan consacré au numérique fut établi en 3 principaux axes :

  • Lancement d’un portail national du numérique : l’idée est de regrouper les initiatives de chacun afin de sensibiliser l’ensemble de la chaine de construction, de valoriser et de suivre les initiatives afin de capitaliser sur les bonnes pratiques.
  • Développement des compétences numériques et des outils : accroissement de la formation (notamment en ligne), création de « kits BIM » (équipements et logiciels qui modélisent les données du bâtiment dans une maquette numérique) adaptés aux projets des TPE/PME et encourageant leur collaborativité. Mise en place de nouvelles techniques de relevé des bâtiments existants pour la création de maquettes numériques adaptées à l’exploitation, la gestion et la rénovation.
  • Développement de l’écosystème numérique : garantir l’interopérabilité entre entreprises en mettant à disposition des produits clés en main regroupant des modèles de données et processus, des produits de construction et informations de référence, des maquettes numériques et outils logiciels. Un système de normalisation et de certification sera également déployé.

Publié le 2 février 2015