webleads-tracker

Economiser l’énergie par le benchmark de sites

Compte-rendu évènement "Petit-déjeuner de la maintenance"

Trouver des solutions pour économiser l’énergie du bâti est un sujet central pour le gestionnaire de patrimoine mais aussi pour son fournisseur d’énergie. Comment ces différents acteurs se mobilisent-ils pour répondre aux objectifs du grenelle de l’environnement ? Yann Evin, Directeur Général de Gaz Européen, fait le point sur l’utilisation de twimm, outil de management énergétique qui permet de comparer et d’améliorer la performance énergétique des bâtiments exploités.

Gaz Européen est un fournisseur de gaz naturel expert de la fourniture d’énergie auprès des copropriétés, professionnels et collectivités. Pour l’un de leur client du secteur de la santé représentants 350 sites, Gaz Européen a souhaité, au delà de la fourniture de gaz naturel, suivre les consommations d’énergie en gaz, électricité et eau. C’est en poursuivant cet objectif de suivi de la performance énergétique que Gaz Européen s’est rapproché de l’outil twimm. Pour Yann Evin, Directeur Général de Gaz Européen, il s’agissait de trouver un moyen de « mettre en lumière les consommations des différents sites avec la possibilité de les réduire en limitant les dépenses au maximum ».

La collecte des données de consommation énergétique

Dans un premier temps, un travail collaboratif a été engagé mobilisant l’ensemble des acteurs, à savoir : le fournisseur d’énergie, le prestataire de maintenance, les responsables de sites, le client et twimm. L’objectif était de trouver les leviers d’économies d’énergie en déterminant les données à récolter et les analyses à effectuer. Ce premier travail a permis de déterminer le processus de récolte des données et la restitution de ces dernières sur la plateforme twimm.

La collecte des informations sur le terrain est possible de différentes façons :

  • la saisie par le client directement sur l’outil,
  • la collecte à partir de fichiers procurés par les fournisseurs d’énergie,
  • la télérelève.

Yann Evin, explique la procédure d’analyse :

Nous avons travaillé sur les historiques de consommation des sites en se fixant des objectifs de réduction énergétique en neutralisant les DJU, c’est-à-dire la rigueur hivernal, pour comparer un site et ses dépenses.

Déterminer les sites les plus consommateurs en énergie

Les consommations sont analysées via le benchmark de sites qui permet de comparer les consommations des sites semblables. Cette méthode de benchmark permet de visualiser immédiatement les sites les plus consommateurs.

Le suivi précis par la plateforme twimm permet à chaque responsable de site de visualiser le comportement de son site afin de connaître ce qu’il économise en fonction de son historique et des objectifs fixés. La première année, on compte 7 à 8% d’économie d’énergie soit plus d’1 million d’euros d’économisé.

L’analyse des relevés de compteurs via la plateforme twimm couplé à un plan d’actions permet de comprendre d’où provient la surconsommation. Par exemple, lors d’une surconsommation de chauffage sur un site au mois de mai, un technicien se rendra sur place afin de s’assurer que les chauffages ont bien été coupés au 1er mai comme prévu.

La relève des compteurs d’eau, quant à elle, a permis de détecter des fuites. Le benchmark permet visuellement de déceler les sites qui consomment anormalement. Pour contrer ces surconsommations, la prochaine étape sera d’engager des travaux de rénovation énergétique sur les sites les plus consommateurs.

Publié le 28 mai 2015
Compte-rendu « Les petits-déjeuners de la maintenance » du 16 avril 2015